fbpx

Depuis le 8 juin, 52 parcs parisiens sont devenus non-fumeurs

Une maman s’est exprimée au micro d’Europe 1. Elle se réjouit de cette décision, nécessaire dans les aires de jeux : «Ma fille, qui a un an, ça lui est déjà arrivé de ramasser des mégots et de le mettre à la bouche. Ça devrait être interdit, cette mesure est parfaite pour les petits».

Un joggeur interrogé par Le Parisien accueille la décision très positivement : «Je savais que ça allait tomber et je dis bravo ! C’est quand même pénible de courir entre des volutes de fumée et de se prendre des salves de goudron en pleine poire».

Le Parisien livre également le constat de Christophe, un quadragénaire qui a passé quelques années à New York : «Il était temps. Là-bas, fumer au parc est juste une hérésie ! En matière de santé publique, la France a du retard».

Élodie, quant à elle, trouve que «c’est une bonne décision », même si elle déplore que nous n’en serions pas là «si les gens n’avaient pas fumé dans les aires de jeux sous le nez des enfants pendant des années, jeté leurs mégots n’importe où, manqué de civisme…».

Pour en savoir plus Veuillez vous rediriger vers la page suivante.

Pages : 1 2 3